La littératie physique au Canada

Passeport pour la vie d’EPS Canada et PLAY de Le sport c'est pour la vie 

La terminologie et les évaluations de Passeport pour la vie sont conciliables avec le mouvement de la littératie physique de Le sport c’est pour la vie et son modèle de développement à long terme de l’athlète. Il importe que les divers projets voués à l’amélioration du mode de vie des enfants et des jeunes soient en harmonie.   

Par contre, le niveau Participant accompli de Passeport pour la vie ne concorde pas avec En voie d’affirmation de PLAY. Dans l’outil PLAY, le niveau Chevronné est ancré tout en haut de l’échelle par une performance « parfaite » ou une exécution experte de la tâche qu’on évalue. De son côté, le niveau Participant accompli de Passeport pour la vie reflète une exécution de tâche qui dépasse tout simplement le niveau attendu au même âge et degré de développement (c.-à-d. une meilleure exécution que celle du Participant familiarisé). Une telle rubrique se concilie avec les objectifs de mise en œuvre du programme scolaire — un participant « qui satisfait aux attentes éducationnelles, mais ne les dépasse pas ». Dans le contexte sportif, on doit pouvoir différencier entre le participant acceptable ou compétent (en bas de l’échelle) et le participant chevronné (expert). 

Passeport pour la vie d’EPS Canada  

EPS Canada a mis au point un nouveau programme grâce auquel les enseignantes et enseignants d’éducation physique et d’éducation à la santé sont plus à même d’encourager leurs élèves à opter pour des modes de vie sains et actifs la vie durant. Passeport pour la vie met l’accent sur l’acquisition de la littératie physique — un élément de base des programmes cadres d’éducation physique et d’éducation à la santé partout au Canada. Passeport pour la vie permet d’évaluer la participation active, les compétences de vie, les habiletés liées à la condition physique et les habiletés motrices. À l’heure actuelle, Passeport pour la vie s’adresse aux élèves de la 3e année à la 9e année, mais sera éventuellement élargi pour inclure les élèves de la maternelle à la 2e année et ceux de la 10e année à la 12e année. Les évaluations de Passeport pour la vie servent à déterminer, avec l’aide des enseignantes et enseignants et avec l’encouragement des parents,  des objectifs auxquels les élèves pourront aspirer tout au long de l’année scolaire.   

Passeport pour la vie a recours à une rubrique de notation en quatre points (voir ci-dessous) pour l’évaluation du mouvement et de la condition physique. Les rubriques en quatre points sont chose courante dans le monde de l’éducation. L’objectif pédagogique du programme consiste à permettre à tous les élèves d’atteindre le niveau «Participant familiarisé». 

Nouveau Participant

Participant apprenant

Participant familiarisé

Participant accompli

Outils PLAY du  groupe Au Canada, le sport c’est pour la vie

Le mouvement de Le sport c’est pour la vie emploie la rubrique suivante dans sa boîte à outils PLAY (Physical Literacy Assessment of Youth [évaluation de la littératie physique pour les jeunes]) qui permet l’évaluation objective de tâches et d’habiletés de mouvement exécutées par les enfants.

La rubrique des outils PLAY démontre quatre catégories: Étape initiale, Émergence, Compétence et Maîtrise. 

Cette rubrique se sert d’une matrice d’évaluation imbriquée en vertu de laquelle l’évaluateur détermine d’abord si le participant appartient à la catégorie Apprenant ou Familiarisé — autrement dit, si le participant possède ou non les habiletés essentielles. Une fois qu’il a déterminé la catégorie applicable, l’évaluateur range le participant dans une sous-catégorie à l’intérieur de la grande catégorie, ses choix de sous-catégorie étant Débutant ou En voie d’affirmation dans la catégorie Apprenant et Compétent ou Chevronné dans la catégorie Familiarisé. À l’origine, l’outil PLAY utilisait une échelle visuelle analogue imbriquée dans la terminologie d’ancrage (décrite ci-dessus) qui permettait une évaluation rapide selon une échelle de 100 points. L’outil PLAY a été récemment simplifié pour accommoder aussi une approche de notation en quatre points.  

Programme Passeport pour la vie d’EPS Canada
Les rubriques d’évaluation de Passeport pour la vie et de PLAY montrent un très haut degré de similitude et, en fait, leurs termes se rejoignent. Les différences entre les deux échelles sont en grande partie d’ordre sémantique, la principale différence étant l’ancre supérieure d’évaluation des habiletés (Participant accompli dans Passeport pour la vie par opposition à Chevronné dans PLAY).

Concrètement, les deux premiers niveaux des deux rubriques sont tout à fait coordonnés malgré de petites différences sémantiques. Essentiellement, le niveau Nouveau participant de Passeport pour la vie se concilie avec Débutant dans PLAY et le niveau Participant apprenant de Passeport pour la vie avec En voie d’affirmation dans PLAY. Ces différences sémantiques découlent uniquement des différences dans l’approche d’évaluation de PLAY et de Passeport pour la vie.

Le niveau Participant familiarisé de Passeport pour la vie correspond de très près au niveau Compétent de PLAY.

Par contre, le niveau Participant accompli de Passeport pour la vie ne concorde pas avec En voie d’affirmation de PLAY. Dans l’outil PLAY, le niveau Chevronné est ancré tout en haut de l’échelle par une performance « parfaite » ou une exécution experte de la tâche qu’on évalue. De son côté, le niveau Participant accompli de Passeport pour la vie reflète une exécution de tâche qui dépasse tout simplement le niveau attendu au même âge et degré de développement (c.-à-d. une meilleure exécution que celle du Participant familiarisé). Une telle rubrique se concilie avec les objectifs de mise en œuvre du programme scolaire — un participant « qui satisfait aux attentes éducationnelles, mais ne les dépasse pas ». Dans le contexte sportif, on doit pouvoir différencier entre le participant acceptable ou compétent (en bas de l’échelle) et le participant chevronné (expert).

Dans le passé, de nombreux outils d’évaluation du mouvement (comme le Test of Gross Motor Development-2) ont été conçus pour déceler les élèves qui ne parvenaient pas à atteindre les niveaux d’exécution d’habiletés correspondant à leur stade de développement — ce qu’on appelait les « formes évoluées » d’exécution. Ainsi, on considérait un enfant présentant les caractéristiques de base de la course comme un participant à la forme évoluée, ce que certains qualifiaient de « maîtrise » de l’habileté alors qu’en fait, l’enfant s’était tout simplement familiarisé avec la forme de base de la course. On  sait maintenant que l’exécution experte (la véritable maîtrise) de la course nécessite de nombreuses années d’entraînement et de développement physique au-delà de la forme évoluée à laquelle on s’attend à un âge spécifique. C’est pour cette raison, en partie, qu'on a évité le terme « maîtrise » dans la rubrique de Passeport pour la vie au profit du terme « familiarisé ». Par essence, ce niveau correspond au plus bas échelon de la compétence dans un domaine d’habileté, ce qui est en fait donc l’équivalent du terme employé dans PLAY au plus bas échelon de la compétence. En outre, des outils comme le Test of Gross Motor Skills-2 montrent un effet de plafonnement, ce qui signifie que les enfants classés au plus haut niveau (maîtrise ou forme évoluée) n’auront pas la même habileté à la course, même si on les a classés au même niveau. 

Les rubriques de Passeport pour la vie et de PLAY réduisent toutes deux  l’effet de plafonnement en ajoutant les niveaux Participant accompli et Chevronné.